Porte de garage : ouverture sur mesure.

Faire construire sa maison N°

Par esther | Actualités | Presse | 05 mars 2019

Article dans Faire Construire sa Maison n°189 – Mars 2019

La porte de garage joue les seconds rôles avec élégance. Performante et optimisée, elle répond à la plupart des exigences esthétiques, se pare de couleurs ou s’harmonise avec les différentes ouvertures de la maison pour accrocher le regard. Petite revue de détails. Par Annabelle Martinat.

La porte de garage représente 25 à 30 % du volume d’une façade (…) Les consommateurs disposent depuis quelques années déjà d’une offre réellement élargie avec tout un panel d’options leur permettant de se confectionner un produit entièrement sur mesure. (…) Robustes et sécurisées, particulièrement isolantes, d’une manipulation aisée, voire facilitée par la motorisation connectée, elles se sont aussi et surtout ouvertes à la couleur, au design et à la personnalisation. Démonstration.

Une esthétique personnalisée
C’est incontestablement devenu le credo d’un grand nombre de fabricants : concevoir les portes de garage comme un élément architectural à part entière. L’enjeu ? Répondre à une demande pressante des consommateurs qui ont manifesté l’envie d’un produit plus personnalisé et harmonieusement intégré à la maison. (…) La personnalisation se joue aujourd’hui à tous les niveaux. Les fabricants ont suffisamment œuvré pour jouer à loisir sur les formes, les textures et les coloris. Certains modèles s’enrichissent d’oculus, inspirés du design des hublots de navire, ou d’impostes (cercles ou demi-cercles vitrés implantés au-dessus de la porte) quand d’autres incluent des grilles décoratives et protectrices sur châssis ouvrant. Dans un souci d’harmonisation, nous sommes également nombreux à choisir de coordonner l’ensemble des ouvertures de la maison (porte d’entrée, du garage, portillon, portail).
Miser sur le potentiel esthétique de cette seconde entrée pour rompre avec une trop grande uniformité architecturale, voilà ce qui a également contribué au récent succès de la porte affleurante (quasi invisible fermée). (…)

Faire construire sa maison N°
Sectionnelle et rien d’autre ?
Impossible de nier l’hégémonie des portes sectionnelles sur le marché. Massivement plébiscitées, « elles représentent aujourd’hui plus des deux tiers des ventes avance-t-on chez Lapeyre. Elles ont par ailleurs la particularité de s’adapter à toutes les configurations et de se prêter idéalement à la motorisation. Elles laissent surtout à votre pièce le maximum de sa surface utile, vous offrant tout loisir de garer des véhicules volumineux ou d’y entreposer établis ou étagères. (…) Sachez qu’on l’appelle porte sectionnelle car le tablier, composé de panneaux sandwichs et mousse de polyuréthane haute densité, n’est pas monobloc mais s’articule en sections. Il se refoule au plafond, sans débordement vers l’extérieur. A la pose, il nécessite une douzaine de centimètres de « retombée de linteau » (hauteur entre le plafond et le haut du cadre de la porte du garage). Si vous disposez d’une plus faible retombée de linteau, mieux vaut opter pour un modèle dit latéral (le panneau refoule sur l’un des murs de côté).

Acier et aluminium : performants
Choisir une porte, c’est aussi se pencher sur les matériaux. Au-delà de l’esthétique, ce point va conditionner votre budget. Néanmoins, si vous avez opté pour une porte sectionnelle, vous aurez globalement le choix entre acier ou aluminium, à privilégier dans une version double paroi isolée. Le PVC, bien moins résistant et pérenne, n’offre par ailleurs aucune possibilité de motorisation. Si le premier peut se targuer d’un excellent rapport qualité/prix (robustesse, flexibilité), le second particulièrement résistant (aucun entretien requis) évolue dans une fourchette de prix légèrement supérieure. Si vous préférez l’intemporalité du bois, il faudra vous plier à quelques contraintes. « Ce matériau à l’indiscutable élégance est naturellement isolant mais l’entretien plus ou moins régulier qu’il nécessite et son poids l’ont relégué bon dernier en termes de vente nuance-t-on chez Lapeyre. Aux portes sectionnelles en bois massif, on préfère aujourd’hui l’acier recouvert d’un plaxage », un film synthétique décoratif qui imite le bois.

Une isolation renforcée
Un garage mal isolé constitue une grosse source de déperdition thermique. La porte de garage représente en effet le point le plus perméable aux températures extérieures surtout si l’on possède un accès à la maison par le garage. Si la plupart des produits peuvent se prévaloir d’un bon confort thermique, certains ont néanmoins bénéficié de réelles avancées technologiques permettant de faire progresser le bien-être été comme hiver. Des innovations garantes d’une température régulée et d’une consommation énergétique maîtrisée. Pour bénéficier d’une isolation optimale, mieux vaut néanmoins opter pour un modèle dit à double panneaux. (…)

Quelle sécurité ?
La sécurisation d’une porte de garage est à considérer sur deux plans : la sécurité anti-intrusion et la sécurité lors de l’usage. « La meilleure des sécurités reste cependant la motorisation », assure-t-on chez Lapeyre. A la fermeture de la porte, un système de verrouillage s’enclenche automatiquement, décourageant toute tentatives d’effractions. Les portes non motorisées peuvent quant à elles être équipées de fermetures à un, deux ou trois points de verrouillage, notamment celles intégrant un portillon. Dans tous les cas, assurez-vous de la présence d’une sécurité anti-relevage. Si vous avez décidé de vitrer votre porte de garage pour davantage de lumière et de confort ou dans un pur souci esthétique, pensez au triple vitrage de sécurité. Il peut être posé sur les portes sectionnelles plafond et latérales. En complément de votre dispositif de verrouillage, pensez aux systèmes d’alarme reliés à votre système domotique permettant de prévenir les cambriolages et aux digicodes, pour pallier les crochetages de serrures.

Une motorisation connectée
Si la motorisation permettait déjà de commander à distance l’ouverture et la fermeture de la porte du garage, la domotique vous offre désormais bien d’autres possibilités. (…)
Piloter sa porte de garage, voire l’insérer dans un scénario que vous aurez soigneusement imaginé, reste en effet l’une des grandes promesses de confort et de sécurité de ces dernières années. Via une box ou des applications dédiées, les fabricants proposent des interfaces de pilotage simples et évolutives que vous connectez à votre porte motorisée. Un paramétrage apprécié notamment des personnes en perte d’autonomie ou dans l’optique d’une meilleure accessibilité. Notez qu’il est possible de créer des scénarios types pour gagner du temps. Ainsi, « J’arrive à la maison. » combine l’ouverture des portes et le déclenchement des lumières. À l’inverse le scénario « Je quitte la maison. » inclut par exemple la fermeture des portes, l’extinction des feux, la mise en route de l’arrosage automatique du jardin et l’entretien de la piscine par le robot nettoyeur.

Choisir une porte de service
Les particuliers ont depuis longtemps intégré l’intérêt du portillon. « Pour de nombreux foyers, la porte de garage n’a pas uniquement pour vocation d’ouvrir l’accès au garage, elle est aussi une véritable porte d’entrée dans la maison. » En Plus de faciliter réellement les accès lorsque les allées et venues sont fréquentes, le portillon permet de stocker plus confortablement vélos, tondeuses à gazon et autres équipements dans le garage. Il augmente aussi considérablement la durée de vie de la porte, réduit les coûts de chauffage tout en contribuant à conserver une température confortable à l’intérieur. Pour un plus grand confort, trois hauteurs de seuil sont généralement disponibles : standard (140 mm), faible (95 mm) ou plat (20 mm). Enfin, à l’instar de la porte de garage, le portillon offre également de nombreuses options de personnalisation : design, couleur, hublot…

Pub Gypass PDG henri